YORUK – Documentaire 52min

Catégories des portfolios
parallax layer

FILM DOCUMENTAIRE 52min.

DOCUMENTAIRE

Yörük/ Ceux qui marchent / 2011-2013
parallax layer

          Quand j’ai eu l’occasion de mettre en place des ateliers numériques en 2011 au collège Fénelon Notre-Dame de La Rochelle, je ne m’attendais pas à ce que cela me mène dans les montagnes Turques …

Mais l’année suivante, j’ai fait la connaissance de François Bernard, professeur dans l’établissement, avec qui nous avons monté plusieurs projets d’éducation à l’image numérique et à la découverte professionnelle.

Un jour François me parla de sa passion pour les nomades et particulièrement les nomades turcs appelés Yörüks … Il cherchait quelqu’un pour l’accompagner et l’assister techniquement dans la mise en oeuvre de son projet fou : faire un documentaire humaniste sur une famille Yörük avec qui il était devenu ami au fil de ses voyages en Turquie.

Alors on a discuté un peu, galéré aussi pour réunir des fonds, et nous avons fait nos sacs et sommes partis suivre Esref et sa famille.

Vous trouverez ci-dessous quelques infos sur le projet, des photos issus du voyage ainsi que le film (en version française) dans son intégralité.

Bon voyage à vous,

Mathieu Vouzelaud.

parallax layer

« L’histoire des turcs est celle de peuples nomades venus d’Asie centrale, sédentarisés depuis peu, tous ont dans le cœur une part de cette vie passée.

Après de longues recherches dans les montagnes d’Anatolie, j’ai eu la chance de rencontrer une des dernières famille pour laquelle rien n’a vraiment changé.

Cette famille perpétue la tradition des Yörüks, littéralement : Ceux qui marchent.

Le pilier de la famille c’est Esref. Berger comme son père, il est né il y a 34 ans dans les montagnes et les a jamais quittées. Il a repris le troupeau de son père et occupe toujours les mêmes yaylas (pâturages) durant l’été. Sa particularité ? Des chameaux comme animaux de bât pour le transport de la tente et des ustensiles.

Dès le printemps et jusqu’à la fin de l’été Esref vit dans les yaylas à 1700m d’altitude, avec sa femme, ses enfants et sa mère.

A 74 ans, la matriarche veille à tout, de la tenue de la cuisine à celle du troupeau. Ensemble la famille vit simplement, autour de la tente noire, en harmonie avec la nature.

C’est l’hiver, les premières chutes de neige poussent Esref et les siens à regagner un autre monde, celui de la vie d’en-bas, dans la plaine où Esref est sollicité pour travailler comme ses frères dans les serres de production de tomates, salaire fixe, horaires fixes… Mais les montagnes sont trop fortes, trop attirantes, il aime trop cette vie de berger.
Il fallait jusqu’alors marcher au minimum 6h après le bout d’une piste pour accéder au campement d’Esref.
Depuis l’automne 2009 la piste a été prolongée, l’isolement est rompu, le contact avec la vie « d’en bas » est devenu facile, la contagion s’opère.
Au travers de nos échanges, Esref a pris conscience de l’intérêt de cette vie traditionnelle. Malgré les appels d’une soi-disant modernité. Comme si mon attrait pour sa culture et mes questionnements l’avait conforté dans sa fierté d’être Yörük.
Au cours d’une de nos discussions, alors que je l’interrogeais sur le devenir de ses chameaux et sur ses intentions de vivre de la culture intensive des tomates en plaine, Esref m’a fait la proposition de filmer la transhumance de printemps.

Est-ce pour lui une manière de graver dans nos mémoires une des dernières transhumances traditionnelles de son peuple ? »

François Bernard.

parallax layer

LES PERSONNAGES DU FILM

- Ceux qui marchent -
ESREF
ESREF Le père
Esref est né dans les "Yaylas", les hauts pâturages, il est Yörük. La montagne, les animaux sont son environnement de chaque instant. Esref vit dans la nature au rythme de la nature. Il a conscience que sa vie n'est pas ordinaire, il sait la faire partager.
SHEFIKA
SHEFIKA La femme d'Esref
Esref a rencontré Sefika dans les montagnes, elle est fille de berger Yörük. Elle aime sa vie mais souffre parfois de l'isolement du campement et de l'éloignement de ses enfants restés au village, le temps de l'école.
ALI
ALI Le fils d'Esref
Le fils d'Esref et de Sefika, le garçon de la famille, il commence à aller un peu à l'école mais son terrain c'est la montagne, enfant libre, débrouillard, avec déjà un sacré caractère. Il a toutes les qualités pour devenir berger Yörük mais son projet semble être plus conventionnel.
GULSUN
GULSUN La fille d'Esref
La fille d'Esref et de Sefika. Comme elle va à l'école Gülsün est rarement avec ses parents, elle reste dans le village, chez Ercan, et ne retrouve ses parents que pendant les vacances. Ces rencontres brèves sont toujours intenses et donnent lieu ensuite à de grands déchirements.
ANNE
ANNE La mère d'Esref
La mère d'Esref, elle a toujours vécu dans les yaylas, organisé toutes les transhumances et élevé onze enfants. Elle a le sens de l'humour et ne rechigne pas à se moquer gentiment du touriste.
FRANCOIS
FRANCOIS L'ami & réalisateur
Passionné de vie nomade, il a rencontré Esref et sa famille il y a dix ans. Il a partagé de nombreux moments avec eux. Cette transhumance filmée est un témoignage mais le fond va bien au delà de cette tradition nomade.
OSMAN
OSMAN Un frère d'Esref
C'est l'un des frères d'Esref. Osman, l'ottoman, aucun doute là-dessus, sa casquette, sa moustache sont les traits d'un homme authentique. Il est également sédentarisé mais participe dés qu'il peut aux activités d'Esref.
NATIK
NATIK Un beau-frère d'Esref
Natik est Yörük, beau-frère d'Esref, il fait partie de ceux qui se sont sédentarisé il y a longtemps, il est assureur, mais qui ont toujours en eux cette envie de vivre la tradition nomade. Il ne loupe pas une seule transhumance, il n'a pas son pareil pour mener les chameaux jusqu'aux Yaylas.
ARIF
ARIF Le musicien
Dans la plus pure tradition du troubadour, Arif vit avec son instrument jour et nuit pour jouer comme bon lui semble, sous les tentes Yörük ou dans une salle à New-York. Il offre un moment rare en présentant et jouant du "üç teli", instrument très rare.
ERCAN
ERCAN Un beau-frère d'Esref
Beau-frère d'Esref, ses mains cultivent les tomates, sa tête est toute entière avec son petit troupeau de moutons et de chèvres. Vrai Yörük dans l'âme il vit difficilement la sédentarisation, heureusement il peut parfois s'échapper avec Esref.

 

parallax layer

LE FILM

- 52:00 -

Film FR – ST FR & Turc  / 52 minutes / Réalisation : François Bernard, Mathieu Vouzelaud / Prises de vue & montage : Mathieu Vouzelaud.

GALERIE

- 30 photos -

DIFFUSION

- Les lieux & festivals -
Dag Filmeri Festivali
Aquarium La Rochelle
Le Grand Bivouac
Festival de Thénac
Les Étonnants Voyageurs
Festival de l

2013-02-  DAG FILMERI FESTIVALI – Istanbul – Festival international du film de montagne d’Istanbul – Edition 2013. Lien : Dag Filmeri Festivali.

2013-02 – AQUARIUM DE LA ROCHELLE – Projection gratuite. Lien : Aquarium de La Rochelle.

2013-03 – SALON DU LIVRE DE THENAC – Projection gratuite. Lien : Festival de Thénac.

2013-05 – ÉTONNANTS VOYAGEURS – St Malo – Festival international du livre & du film – Lien : Étonnants voyageurs.

2013-10 – LE GRAND BIVOUAC – Alberville – Festival du voyage – Lien : Le grand bivouac.

2014-10 – FESTIVAL DE L’IMAGE – Saint Valery En Caux – Lien : Festival de l’image.


©2016VOUZELAUDMATHIEU Tous droits réservés.